Samossas au chèvre de La Chevriette

Derrière la Chevriette, il y a Christine et Franck Lesay. Ils possèdent une centaine de biquettes très mignonnes, des Alpines chamoisées et des Saanens, dont le lait est transformé en fromages sur place, à la ferme, dans la salle de caillage. Ils proposent à la vente : du chèvre frais, du cendré, de la tome (merveilleuse, en toute objectivité bien sûr!), du camemchèvre, de la faisselle, des yaourts, du fromage blanc et du lait.

Cela fait un petit moment que l’on réfléchit à la meilleure manière de mettre en avant cette exploitation humaine, ces fromages et produits délicieux, ces belles biquettes et cette façon d’aimer son métier. Tout cela a déjà été dit dans la presse, la qualité de la production n’est plus à prouver (Sébastien de la Borde, de la cour de Rémi, ne s’y est pas trompé !) et en ce qui concerne le fonctionnement de l’exploitation à proprement parlé, il est très bien mis en avant sur le site « bienvenue à la ferme », sur leur page Facebook ou encore sur leur plaquette papier…

Alors ? Que peut-on ajouter de plus ? Peut-être un sentiment, le sentiment d’un métier bien fait, d’une passion assouvie, d’un engagement certain. Le sentiment d’avoir affaire à des vrais gens, qui font des vraies choses.

Lorsque je suis allée leur rendre visite en octobre, nous avons parlé des biquettes bien sûr. Des fromages évidemment (qui sont juste une tuerie au cas où vous n’auriez pas encore compris !), ils m’ont expliqué leur façon de faire, les différents processus d’affinage. Et nous avons discrètement évoqué des recettes.

Christine m’a confié quelques recettes qu’elle et son mari distribuent lorsqu’ils vendent leurs fromages. Et nous avons testé les samossas, avec le fromage acheté ce jour-là.

Nous les avons testé, dévoré, re-fait pour les fêtes et les AG de l’association. La recette a suivi son petit bonhomme de chemin, elle a permis de mettre en avant ce formidable fromage frais. Elle a permis de faire comprendre que cuisiner avec des bons produits, eh bien c’est juste meilleur, un point c’est tout.

Alors, on va vous transmettre ce qui nous a été transmis (avec nos améliorations), parce que cette recette est simple et savoureuse, et qu’elle vous plaira à coup sûr.

Mais, attention, que cela ne vous empêche pas de goûter le fromage de la Chevriette tel quel, sur du bon pain. C’est bien évidemment comme cela qu’il est meilleur.

Pour 16 samossas.

Ingrédients:

  • un fromage de chèvre frais La Chevriette
  • 2 cuillères à soupe de pesto (tant qu’à faire, prenez du bon pesto, sans cochonneries dedans !)
  • 1 cuillère à soupe de fromage blanc La Chevriette (tant qu’à faire !!!)
  • un paquet de 8 feuilles de brick
  • 1 jaune d’oeuf
  • de l’huile d’olive

1 Écrasez le chèvre frais dans un petit saladier, mélangez-le avec le pesto et le fromage blanc. Prenez une feuille de brick, ça parait tout fragile comme ça mais c’est solide. Coupez-la en deux. Pliez cette moitié en deux, partie arrondie repliée vers le haut.

2 Maintenant, il va falloir plier les feuilles de brick en samossas… N’ayez crainte, ça parait insurmontable mais on vous a fait un petit tuto. Et vous allez rapidement prendre le coup de main. Quand vous êtes au n°6, repliez le petit bout qui reste en portefeuille, pour bien fermer le samossa.

3 Renouvelez l’opération jusqu’à obtenir les 16 samossas. Enduisez de jaune d’oeuf chaques samossas avec un pinceau, en insistant bien sur les fermetures. Ça colle, c’est normal.

4 Faites chauffer de l’huile d’olive dans une poêle, et faites-y dorer les samossas. Avec une salade ou une soupe, ça vous donne un super repas !

 


La Chevriette, 27 Rue Principale, 62130 Framecourt. Tous les samedi matin, en vente directe, sur le marché d’Arras. Et chez tous les bons fromagers.

Vous devriez aussi aimer...

Laisser un commentaire